Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Oups, ça fait 9 jours que je n’ai pas donné de nouvelles sous cette forme, bien que j’aie répondu à des questions… Désolé pour ce long silence mais les choses se sont un petit peu télescopées. Tout d’abord, nos collègues plongeurs ont fait un effort d’échantillonnage pour Didier et moi. Grâce à eux, nous avons obtenu un nombre assez important de vers. Du coup, nous avons lancé des expérimentations pour déterminer leur tolérance à la température, similaires à celles faites sur les amphipodes (voir le petit mot du 29 Janvier). Didier et moi avons aussi fait chacun une journée de service base pendant ces jours-là. A peine les expériences terminées, nous avons dû ranger tout le matériel : il doit être prêt pour transfert sur le bateau à la première opportunité. Bref, pas beaucoup de temps pour vous raconter nos journées.

MERCI LES PLONGEURS !

MERCI LES PLONGEURS !

Bien que notre matériel soit rangé, nous sommes toujours sur place et travaillons sur nos ordinateurs sur des données que nous avions amenées. La priorité est en effet au transfert du fioul qui est essentiel pour que la base fonctionne pendant les 8-9 mois à venir (soit 300 m3 !). Comme l’Astrolabe (arrivé samedi soir) est au bord de la banquise à 27 km d’ici, les transferts se font par hélicoptère. Un deuxième appareil, amené depuis Hobart par l’Astrolabe, fait des rotations pour accélérer les choses autant que possible. La météo n’a malheureusement pas été très coopérative ces deux derniers jours : nous avons eu une tempête de neige (avec des vents à 130 km/h en pointe pendant une nuit) qui a empêché les hélicoptères de voler. La couverture neigeuse fait 20-30 cm d’épaisseur la plupart du temps mais il y a aussi eu des congères de 2-3 m de haut par endroits ! Très impressionnant.

La banquise, qui avait pas mal fondu, a commencé à reprendre. Nous avons fait une dernière expédition sur la glace pour tenter de pêcher d'autres espèces de poissons et avoir pu voir de jolies formations de glace par endroits.

formations de glace

formations de glace

partie de pêche sur la banquise

partie de pêche sur la banquise

Coté science, le bilan des derniers jours est très bon. Au total, nous aurons échantillonné près de 200 individus de vers d’une des espèces qui nous intéressaient et quelques dizaines d’une ou deux autres. Merci les plongeurs !

Le ver ci-dessus correspond à l'espèce la plus abondante (Amphitritides sp.)

Le ver ci-dessus correspond à l'espèce la plus abondante (Amphitritides sp.)

Une fois ces échantillons de retour à Roscoff, nous les identifierons plus précisément en séquençant un petit fragment de gène. Nous avons aussi des valeurs de tolérance thermique pour deux des espèces d’ici, que nous pouvons comparer aux espèces tempérées. Les deux espèces de DDU ont montré une tolérance d’environ 11˚C, alors que l’espèce tempérée que nous avions testée à Roscoff avant notre départ tenait bien jusqu’à 24˚C. Des résultats intéressants donc, et qui vont dans le sens de ce que nous attendions. Tous les animaux ont aussi été congelés dans l’azote liquide (-196˚C) pour le transport vers Roscoff où nous ferons des études de génétique dessus.

Donc au final, même si nous n’avons pas obtenu tout ce que nous voulions, les plongeurs nous ont permis d’obtenir des échantillons très importants pour que nous avancions dans nos études. Nous reviendrons l’année prochaine, en espérant que la débâcle soit au rendez-vous. La mission POLARIS se déroule en effet sur 3 ans, toutes les études et les échantillonnages n’étant pas possibles sur une seule saison.

Les départ vers l’Astrolabe devrait avoir lieu dans quelques jours…

Courbe de survie des annélides

Courbe de survie des annélides

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :