Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pendant la traversée, nous ne pouvons pas encore commencer notre travail. Il nous faut en effet des récoltes d’animaux qui se font avec un petit chalut à perche. La mise en œuvre nécessite l’accès à des fonds de moins de 1000 mètres et le travail sur le plancton (pour certains scientifiques) ne se fait qu’à proximité de la glace. Donc, nous prenons notre mal en patience et attendons notre arrivée sur les glaces. La priorité est quand même le ravitaillement de la base qui devra passer l’hiver sur ce ravitaillement. De toute façon, notre matériel n’est pas accessible sans au préalable décharger le matériel de la base.
En raison de tous nos retards, il semble que nous n’aurons pas de récoltes à partir de l’Astrolabe mais notre programme prévoyait aussi beaucoup de travail à proximité de la base, à partir d’une plate. Pour le moment, les alentours de la base sont encore pris dans la glace mais tout peut changer rapidement.

Cinq fois par an, pendant l’été austral, seule période où la mer est libre de glace, l’Astrolabe dessert la base de Dumont d’Urville.

Cinq fois par an, pendant l’été austral, seule période où la mer est libre de glace, l’Astrolabe dessert la base de Dumont d’Urville.

Tag(s) : #Question de la classe de Terminale S de Landivisiau

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :